04 87 93 00 49

Rappelez-moi

Réserver un essai

J’Y VAIS

Par kilométrage
Par prix

Trier

Mes critères

Blog

Village auto > Blog

Comparatif meilleurs Citadine 2018 : Toyota Yaris, Peugeot 308, Renault Clio, Ford Fiesta, Seat Ibiza, Citroen C1

20 août 2018 / 0 Comments / 719 / Les actus du mois
Comparatif meilleurs Citadine 2018 ford fiesta

En dehors des SUV et des berlines, les citadines représentent également les voitures les plus vendues en France. Ces dernières années, Peugeot, Renault, Toyota et Citroën rivalisent sur un marché également exploité par des marques à l’essai comme Seat et Ford. Pratiques, maniables et très faciles à conduire, les citadines sont parfaites pour rouler en ville. Mais encore faut-il savoir choisir le modèle qui correspond à votre budget et vos exigences. Pour vous faciliter la tâche, nous vous proposons notre sélection des meilleurs Citadine 2018.

Toyota Yaris

La Toyota Yaris est une belle citadine polyvalente, très spacieuse et aussi plus complète que les autres modèles. Disponible exclusivement en essence ou en hybride, à l’exception de la version Business dédiée aux professionnels, Yaris est aussi plus robuste et mieux équipée. Outre la version unique bloc diesel de 1,4L pour 90 ch, Toyota Yaris est commercialisée en production limitée. Une stratégie marketing qui va pousser davantage les consommateurs à opter pour la version hybride de la même marque. D’une physique parfaitement dans l’air du temps, avec une silhouette originale et sexy, Yaris se démarque par ses lignes désormais sportives. Et cela implique des vitres arrière remontées et une lunette réduite. A l’intérieur, la voiture peut sembler assez petite mais c’est pourtant une des rares citadines à proposer un volume de coffre assez conséquent. La planche de bord à trois niveaux et son écran multimédia peu intuitif peuvent se révéler moins convaincants. Néanmoins, ses équipements très innovants peuvent surprendre plus d’un : système numérique d’information du conducteur, détection des piétons et lecture des panneaux de signalisation sont offerts en option.

Peugeot 308

Restylée en 2017, la 308 GTI stagne en puissance depuis son lancement. Avec toujours un petit 1,6L THP pour 270 ch, elle est certainement une des citadines les moins puissantes de sa catégorie. Mais elle a de quoi se démarquer du reste avec son poids plume de seulement 1 205 kg. Contrairement au modèle précédemment cité, la Peugeot 308 existe en une seule et unique variante. Elle est si soft que l’on pourrait croire à tort qu’elle embarque très peu de merveilles côté technique. Mais il faut croire que la 308 offre des semi-baquets plus confortables à l’intérieur et aussi un environnement très raffiné. La Peugeot sera parfaite pour effectuer des trajets courts au bureau ou à l’école, et son allure ne manquera d’ailleurs pas d’attirer l’attention des passants. Une belle petite citadine toute discrète malgré ses monogrammes et ses deux grosses sorties rondes.

Renault Clio

5 ans déjà qu’elle remporte la meilleure vente en France (de 2013 à 2017), avec plus de 117 000 modèles immatriculés l’année dernière, la Clio continue de faire son chemin. La citadine de Renault est un choix de référence dans son style : pratique, fiable sur la route, 4 places spacieuses, économique et accessoirement bon marché (13 700 euros). La solution idéale pour les jeunes célibataires qui veulent rouler dans une belle citadine en ville et également pour les plus âgés. De plus, sa cote de popularité va certainement augmenter grâce à son restylage de l’été dernier qui lui permet de rester dans la cours des voitures modernes.

Ford Fiesta

La Ford Fiesta ST200 est l’une des rares citadines sportives généralistes à dépasser les 210 ch. Avec son 215 ch chargé d’un overboost, la version optimisée de la Fiesta ST est une belle exception à la règle des citadines sportives. La voiture arbore également quelques spécificités dont une teinte grise exclusive ou encore des jantes bicolores. Animée par un quatre cylindres de 1,6 L, la Fiesta ST200 dispose d’un look qui lui est propre. A l’extérieur, elle reste fidèle à une carrosserie 3 portes et à une boîte mécanique à 6 rapports. Sous l’habitacle, Ford impressionne peu avec ses compteurs analogiques classiques, voire un peu vieillots. Mais ses matériaux en plastiques moussés sont plus flatteurs. Elle reçoit également des garnitures et habillages plus intéressantes dont notamment des recoins de coffre et des moquettes au sol. On pourrait lui reprocher sa position de conduite un peu haut perchée et le volume assez restreint de son coffre (292L). Mais Fiesta peut se vanter d’être une des plus vastes de son genre, avec une finition bien plus flatteuse aussi.

Seat Ibiza

Une des grosses pointures fraîchement renouvelées en termes de citadine, la Seat Ibiza propose de sérieux arguments pour convaincre les acheteurs. Il s’agit de la première voiture de la marque à embarquer la toute nouvelle plateforme modulaire dédiée aux « petites », avec une base légère et surtout très optimisée en termes d’accueil. Côté esthétique, l’espagnole hérite de tous les codes de son prédécesseur, la Leon, qui est également un véritable succès. On retrouve alors sur la Seat Ibiza, une face avant en trapèze, un pli spécifique sur la ceinture de caisse et des optiques à LED effilées. Force est également de constater que l’Ibiza reste une star indémodable en matière d’optimisation de l’espace : longueur aux jambes, garde au toit, largeur et un volume de coffre de 355 L. L’Ibiza prend même le large lorsque sa banquette arrière est rabattue, offrant 1 165 L et un espace de rangements plus conséquent. Le cockpit de la voiture peut paraître traditionnel mais peut s’égayer de placages colorés. La qualité des plastiques à bord de la Seat Ibiza n’est pas non plus négligeable.

Citroën C1

Pour 10 500 euros maximum, vous pouvez vous offrir la Citroën C1 et vous contenter d’une carrosserie 3 portes, d’un petit moteur 1,0 L pour 69 ch et une finition d’appel. Si vous n’avez besoin que du strict minimum dans votre citadine, ce modèle vous convient avec tout au plus et en option : la clim, la radio, des vitres électriques avec condamnation centralisée. Dans son segment, la Citroën C1 est l’une des seules citadines à proposer en option, en plus de la radio, les vitre avant électriques et le verrouillage centralisé par télécommande. Pour quelques 3 000 euros de plus, la C1 est disponible en série spéciale, éventuellement plus intéressante. Une version qui donne accès à des options plus modernes comme un écran tactile de 7 pouces à fonction Bluetooth et Mirror Screen. La C1 version moderne embarque également en option (+660 euros) une caméra de recul, et revêt une finition haut de gamme avec toit en toile coulissant électrique (+5 000 euros).

Comparatif meilleurs SUV Hybride 2018 : Peugeot 3008 Hybride, Toyota C-HR Hybride, Renault Scenic Hybride

20 août 2018 / 0 Comments / 633 / Les actus du mois
comparatif meilleurs suv hybride 2018 toyota chr hybride

Vous voulez une voiture sportive, spacieuse mais respectueuses de l’environnement ? Les SUV hybrides sont pour vous ! Idéales pour rouler sur toutes les routes, pendant toute l’année, les derniers modèles de SUV hybrides respectent rigoureusement les normes anti-pollutions en vigueur. Voici les trois meilleurs SUV Hybride du moment !

Peugeot 3008 Hybride

Peugeot 3008 débarque sur le marché en 2016 pour devenir la voiture la plus vendue en France en 2017. En dépit d’une concurrence toujours plus ardue, le français continue de faire un carton dans la catégorie des SUV compacts. En adoptant l’hybridation rechargeable, la 3008 R Hybrid atteindra pleinement les 300 ch en 2019. Une cavalerie qui lui permettra d’être estampillé du label R comme son éternel rival, le Volkswagen Tiguan. En attendant, les fidèles de la marque peuvent déjà s’offrir le Lion Peugeot, une version dotée de cette technologie, en avant-première. Pour rivaliser de puissance avec ses nombreux concurrents, Peugeot passe par l’hybridation sur la base du 1.6 THP de 225 ch, épaulé par un moteur électrique d’une puissance de 90kW pour cumuler plus de 400 Nm de couple. L’occasion pour ce SUV de profiter d’une transmission intégrale, les moteurs électriques étant logés dans les roues arrière. En mode 100% électrique, Peugeot annonce une autonomie de 60 km, avec une recharge possible entre 2h30 et 7h.

Toyota C-HR Hybride

Le C-HR Hybride est un des meilleurs modèles du constructeur japonais Toyota, déjà connu pour ses nombreux véhicules hybrides. Dotée d’une motorisation hybride 1.8, la C-HR est boostée par une puissance combinée de 122 ch. Très faible à la consommation, la voiture affiche environ 3,8L au 100 km, pour une émission de gaz carbonique limitée à 86g/km. Avec sa forme improbable de vaisseau futuriste, le SUV hybride de Toyota détonne dans la rue. Il s’agit d’une voiture au multiple qualités, à commoncer par la sobriété de sa motorisation héritée de la Prius. S’il n’est pas encore capable de conduite autonome, le C-HR Hybride peut tourner le volant, freiner et passer des phares aux feux de croisement, le tout sans l’aide du conducteur. Avec une version de base proposée à 28 500 euros, le premier crossover hybride compact de la marque japonaise peut déplaire par la visibilité réduite de la lunette arrière et le manque de vigueur des relances, entraînant une bruyante sensation de patinage en phase d’accélération.

Renault Scenic Hybride

Pour la 4ème génération de Scénic, Renault décide de lancer la version hybride. Sur le marché depuis 2016, Renault Scenic Hybride est en réalité une micro-hybridation dépourvue d’une transmission intégrale. Le très connu dCI 110ch est couplé avec un moteur électrique de 10kW, alimenté par une batterie de 48 Volts installée dans le coffre. Le principe reste relativement classique : le bloc électrique vient en aide au moteur au moment des phases d’accélération tandis que la batterie se recharge automatiquement au moment des décélérations. De ce fait, le dCi 110 profite d’un couple supplémentaire pouvanta atteindre 15Nm. Grâce à l’aide du bloc électrique, il bénéficie d’une plus grande souplesse quel que soit le rapport engagé. La voiture devient également plus réactive au niveau du Stop&Start, par rapport au redémarrage grâce à la présence de l’alternodémarreur. Le frein moteur est aussi plus marqué, en raison de la récupération d’énergie sans être plus agréable que ça. Avec cette micro-hybridation, Renault annonce une baisse de la consommation de 8 à 10%, soit 0,4L/100km par rapport au moteur dCi 110 standard. Côté esthétique, rien n’a évolué pour le Scénic, si ce n’est le coffre qui reçoit 100 L de moins, pour une voiture qui gagne 75 kg supplémentaire.

Comparatif meilleurs UTILITAIRES FOURGON 2018 : Renault Trafic fourgon, Ford Transit custom fourgon, Citroen Jumper fourgon, Peugeot Boxer fourgon

20 août 2018 / 0 Comments / 782 / Les actus du mois
renault trafic fourgon Comparatif meilleurs utilitaires fourgon

A la recherche d’un véhicule utilitaire léger, à la fois fiable et doté d’une capacité de chargement optimale? Laissez-vous séduire par les nouveaux modèles d’utilitaires fourgon proposés par des constructeurs connus. Selon que vous choisissez un Renault Trafic, un Ford transit custom, un Citroen jumper ou un Peugeot boxer, le catalogue des options et les sensations de conduite seront quelque peu différentes.

Caractéristiques d’un véhicule utilitaire

Un véhicule utilitaire est un véhicule qui est capable d’assumer différentes fonctions, essentiellement à des fins professionnels. Il peut donc s’agir d’un fourgon, d’une camionnette, d’un pick-up ou d’un modèle plus ciblé comme les bennes à ordures, les véhicules frigorifiques, etc. Que ce soit pour l’achat d’un véhicule utilitaire léger ou non, ce type de voiture doit disposer d’une grande capacité de stockage, à l’inverse des berlines et des cabriolets.

Outre d’être un outil de travail particulièrement adapté pour les professionnels en raison de ses différents équipements techniques et sécuritaires, son volume de chargement important et sa robustesse à toute épreuve, un véhicule utilitaire est également choisi pour des raisons fiscales. Contrairement aux véhicules de sociétés, les utilitaires présentent en effet de nombreux avantages comme l’amortissement non plafonné, la possibilité de récupérer la TVA, ou encore la non-applicaiton de la taxe sur les véhicules de sociétés.

Pour vous aider dans votre choix, voici notre sélection des meilleurs utilitaires fourgon 2018.

Renault Trafic Fourgon

En circulation depuis bientôt trois ans, le nouveau Trafic de Renault est rapidement devenu le préféré des aménageurs indépendants. Mais il figure également au catalogue de quelques industriels. Et il faut croire que ce véhicule a tout pour plaire. A commencer par une mécanique qui repose sur un moteur 1,6L dCi décliné en quatre niveaux de puissance. Une planche de bord très ergonomique et quasi automobile, sous l’habitacle, notamment au niveau des sièges et de la position de conduite. Ce véhicule offre une instrumentation complète pouvant accueillir divers appareils connectés. A cela s’ajoute un confort et un comportement routier sans faille, faisant d’ailleurs du Trafic, une belle référence dans sa catégorie. Renault Trafic se décline en deux longueurs et deux hauteurs, pour offrir un rapport volume/prix des plus raisonnables. Doté de côtes intérieures généreuses et de portières arrières à large débattement, ce véhicule autorise le double accès et facilite la mise en place de différents types d’implantation dans la version 4 x 4.

Ford Transit Custom fourgon

Malgré un passage de roue un peu saillant, Ford Transit Custom se démarque par sa cabine spacieuse à la fois accueillante et riche de petits rangements très pratiques. A l’extérieur, ce véhicule arbore un parfait mélange d’élégance et d’agressivité sur la face avant, séduisant incontestablement tous les passants. Et sur la route, il séduit davantage par ses motorisations correctes, particulièrement gourmandes, ainsi que par ses nombreux équipements de sécurité très plaisants. Ford Transit Custom propose également une charge utile élevée et des dimensions intérieurs qui permettent la mise en place facile de divers agencements. Bien que toutes ces caractéristiques lui confèrent une transformation possible en véhicule de loisirs, sa hauteur extérieure est capable de lui faire franchir de peu la barre des 2 mètres, parès la pose d’un toit relevable. Ce qui fait que très peu d’aménageurs le choisissent, mais il est toutefois envisageable de réaliser des aménagements avec petit toit relevable ou sous pavillon d’origine avec la version Custom de Transit.

Citroen Jumper fourgon

Le nouveau Jumper de Citroën fera-t-il la différence parmi les utilitaires nouveaux modèles ? Avec des volumes de chargement allant de 8 à 17 m3 et selon les versions choisies, Citroën Jumper peut atteindre les 4 tonnes. La gamme offre des versions standard, fougrons tôlés et vitrés, des combis pour le transport de personnes, des plateaux simples et doubles cabines. Ses avantages : des marchepieds insérés dans le bouclier permettant un nettoyage pratique du pare-brise, et un agencement de la cabine plus ergonomique et mieux insonorisé. Avec Jumper, vous avez trois motorisations au choix : le 2.2 HDi 100, le 2.2 HDi 120 et le 3.0 HDI 160. D’autres options plus innovantes sont également disponibles telles que le pare-brise athermique, l’aide au stationnement arrière par caméra couleur, ou encore l’allumage automatique des feux. Et par-dessus tout, Citroën équipe sa fourgon d’un système ABS de série pour une sécurité optimale à la conduite.

Peugeot Boxer fourgon

Une multitude de raisons peuvent vous pousser à opter pour Peugeot Boxer. Une qualité et des coûts à l’usage optimisés grâce à sa nouvelle motorisation 2.0 BlueHDi, ses nouveaux mécanismes d’ouvrants, sa structure renforcée, son nouveau design de la face avant, sa consommation de carburant parmi les meilleurs du marché, l’allongement de l’intervalle d’entretien de ses motorisations, et les coûts des pneumatiques également les plus compétitifs du marché. Des prestations utiles et des transformations multiples avec des volumes utiles allant jusqu’à 17m3, jusqu’à 8 silhouettes possibles pour s’adapter à chaque utilisation et à a chaque métier, des fourgons tôlés, vitrés ou semi-vitrés, des plateaux simples ou double cabines, pour le transport de marchandises, des planches cabine, des châssis simple ou double cabines et cabines motrices pour servir de base de transformation, un combi et minibus pour le transport de personnes, avec des configurations en 5, 9 14 et 17 places, selon le modèle choisi. Des technologies innovantes dont une caméra de recul avec une fonction surveillance du chargement, une technologie HADC pour un meilleure maîtrise de la vitesse en descente, une détection de sous-gonflage et AFIL, une commutation automatique des feux et système de reconnaissance des panneaux. Des équipements de bureau mobile dont un siège conducteur à amortissement variable en fonction du poids, équipé d’accoudoir et entièrement réglable, un écran tactile 5 pouces incluant (en option) la fonction navigation et la lecture de SMS, une connection Bluetooth et prise USB, une tablette écritoire pour garder les documents importants à portée de main et pour poser en toute sécurité Smartphones et tablettes, et enfin 13 rangements pour un total de 73L, avec la possibilité de disposer d’un porte gobelet.

Comparatif meilleurs Camionnette & Fourgonnette 2018 : Citroën Berlingo 3, Peugeot Partner 3, Renault Kangoo 3, Ford Transit Courier, Ford Transit Connect

20 août 2018 / 0 Comments / 641 / Les actus du mois
comparatif meilleurs fourgonnettes et utilitaires 2018 renault kangoo 3

Vous recherchez un véhicule utilitaire qui peut à la fois vous servir pour assurer le transport de matériaux et de passsagers, il vous faut une camionnette ou une fourgonnette. Classés dans la catégorie des utilitaires légers, ces deux types de véhicules ont l’avantage d’offrir un volume de transport correct tout en permettant aux passagers de circuler dans un confort optimal, sur toutes les routes, notamment en ville. Pour vous aider dans votre choix, voici notre sélection des meilleurs Camionnette & Fourgonnette 2018.

Citroën Berlingo 3

Citroën promet d’offrir un lifting à sa Berlingo en 2018. Arborant un nouveau look visiblement inspiré du très récent Citroën Jumpy, Berlingo 3 recevra de nouveaux équipements technologiques et de sécurité. L’utilitaire de Citroën se déclinera en plusieurs longueurs, dont une version courte de moins de 4 mètres pour palier le manque de la petite fourgonnette qui l’a précédé : Citroën Nemo, qui n’aura certainement plus d’autres versions. Côté motorisation, on retrouve le 3-cylindres PureTech essence et le nouveau diesel 1.5 BlueHDi sous le capot de Berlingo 3.

Peugeot Partner 3

Peugeot s’aligne aussi sur la ligne concurrentielle en proposant son nouvel utilitaire dénommé Partner 3. Prévu à la sortie au printemps 2018, Partner 3 s’inspire essentiellement de son prédécesseur, Peugeot Expert. Reposant sur la même plateforme que ce dernier, l’utilitaire nouveau modèle de Peugeot promet un comportement routier et un confort de conduite plus intéressant. Le véhicule se décline en plusieurs longueurs dont une inférieure à 4 m, en remplacement de la fourgonnette Bipper. Côté équipements, Partner 3 annonce l’arrivée de nouveaux systèmes d’aide à la conduite, tel que le freinage d’urgence en ville, le régulateur de vitesse adaptatif et l’aide au maintien dans la voie de circulation. D’autres équipements pratiques sont également au menu pour une plus grande facilité d’adaptation pour un usage plus professionnel. Sous l’habitacle, Peugeot Partner 3 annonce la présence d’un système multimédia plus innovant, avec un écran tactile et quelques applications connectées. Fabriqué en Espagne, cet utilitaire embarque une motorisation 1.5 BlueHDi (4 cylindres diesel) et un 1.2 Puretech (3 cylindres essence). D’autres versions proposent également une boîte automatique EAT6. Pour la version électrique, Peugeot promet une autonomie de 270 km en cycle NEDC, contre 170 km en cycle NEDC actuellement.

Renault Kangoo 3

Considéré comme le vétéran de son segment, avec plus de 10 ans d’existence, Renault Kangoo continue de s’approprier la majorité des ventes dans toute la France. Mais avec l’arrivée de nouveaux concurrents comme Citroën Berlingo 3 et Peugeot Partner 3, Renault se doit de renouveler sa fourgonnette pour rester dans la concurrence. Promis à la sortie en automne 2018, en marge du Mondial de l’automobile, le nouveau Renault Kangoo 3 s’inspire beaucoup du concept-car Frendzy, lancé en 2011. Le constructeur promet plusieurs longueurs de carrosseries pour son nouvel utilitaire, qui devrait également se décliner en une version électrique : Kangoo ZE.

Ford Transit Courier

Ford se fait une place parmi les constructeurs au printemps 2018 avec sa petite fourgonnette baptisée Transit Courier. Pour se démarquer, Ford entend proposer un  nouveau 1.5 TDCi pour remplacer son diesel 1.6 TDCi. Les grands habitués du 3 cylindres 1.0 EcoBoost continueront quant à eux de profiter de cette version. Ces deux versions de motorisation seront couplés à une nouvelle boîte de vitesse manuelle à 6 rapports, promettant une plus grande fluidité au changement de vitesses. Côté équipement, Ford Transit Courier embarque un système multimédia très moderne (SYNC 3), avec un écran tactile de 6 pouces. Pour un usage professionnel optimisé, l’utilitaire de Ford  propose une capacité de charge de 500 kg à 590 kg, pour un volume total pouvant atteindre 2,4 m3. Le tout pour un prix (presque) similaire au modèle actuel.

Ford Transit Connect

Tout comme le Courier, Connect va également profiter d’une petite remise en beauté en 2018. Ford prévoit essentiellement une petite retouche au niveau du design de son nouvel utilitaire qu’il souhaite davantage plus agressif et doté d’une calandre plus imposante. Sous l’habitacle, Ford Transit Connect embarque également quelques nouveautés dont un nouveal écran tactile de 6 pouces qui vient intégrer la console centrale. Les commandes sont en outre nettement plus améliorées. Pour un plus grand confort de conduite, Transit Connect propose plusieurs assistances comme le limiteur de vitesses intelligent, le système de stationnement automatisé « Park Assist » et le freinage d’urgence en ville. Côté motorisation, on remarque l’arrivée d’un nouveau diesel 1.5 EcoBlue moins gourmand en carburant, couplé à une nouvelle boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte automatique à 8 rapports. Il y a aussi le 1.0 EcoBoost avec désactivation des cylindres.

Comparatif meilleurs Pick-up 2018 : Ford Ranger, Renault Alaskan, Toyota Hilux

20 août 2018 / 0 Comments / 649 / Les actus du mois
comparatif meilleurs pick up 2018 toyota hilux

Robuste, pratique et très imposant, le pick-up est la voiture idéale pour ceux qui souhaitent rouler à grande vitesse sur la route, dans une voiture spacieuse et stable. Conscients de son utilité dans le quotidien, tant des bûcherons que de simples amateurs, bon nombre de construceurs renouvellent cette année leur catalogue, offrant un plus large choix aux utilisateurs. Pour vous aider à faire le bon choix, voici notre comparatif des meilleurs pick-up 2018.

Ford Ranger

Ford Ranger est certainement le plus robustes de pick-up nouveaux modèles. Le choix de référence pour ceux qui recherchent un véhicule tout terrain, capable de les conduire n’importe où et à tout moment. Hiver comme été, vous vous plairez à conduire un Ford Ranger, grâce à son châssis à échelle et son essieu arrière rigide à ressorts à lames. Ce 4×4 s’offre également une transmission automatique doublée d’une gamme courte, en plus de la possibilité d’enclencher la tramsission intégrale. Du classique, dirait-on, pour un pick-up de cette taille, mais il faut admettre que Ford a pris soin de tout bien orchestré. Aussi, en mode 4×4, le véhicule laisse riper le train arrière en manoeuvres quand d’autres imposent des à-coups très désagréables dans le train avant. Ford Ranger a en outre beau être une voiture gros gabarit, il se laisse conduire facilement et profite d’ailleurs d’un cinq cylindres Diesel coupleux. Le conducteur profite également de nombreuses aides dont le régulateur de vitesse en descente et le blocage du différentiel arrière. Côté pratique, Ford Ranger est aussi le plus costaud de son segment, avec une charge utile de 1080 kg. Comme la plupart de ses concurrents, il est aussi capable de tracter 3500 kg. Doté d’une cabine fort spacieuse, il offre un confort optimal à ses passagers en version double cabine.

Renault Alaskan

Tout frais, tout chaud, l’Alaskan de Renault impressionne dès sa sortie sur la route fin 2017. Avec un poids moyen de 2 tonnes, Renault Alaskan a l’avantage d’arborer un look très sobre. Son quatre-cylindres 2,3 L se contente de moins de 10L/100km en usage mixte. Ce qui fait de ce gros 4×4, un des moins gourmands du circuit, malgré une puissance respectable de 190 ch. En ville, Alaskan offre une position de conduite plus haute que la normale, permettant au conducteur de maîtriser rapidement son gabarit imposant. Néanmoins, il convient toujours de se trouver une place joliment spacieuse pour se garer. Dans sa benne, ce gros SUV est capable d’embarquer plus d’une tonne de charges. Et ses astucieux crochets montés sur rail permettent d’arrimer solidement le chargement. Les plus avertis opteront facilement pour le Renault Alaskan pour faire des petites promenades hors des sentiers battus. L’Alaskan est même le compagnon idéal pour gambader dans les sous-bois. Par contre, vous aurez du mal à le ranger dans les parkings souterrains à cause de ses imposantes dimensions (5,40m x 1,85 m). Sous l’habitacle, Renault propose le nécessaire : 3 prises 12 V, un port USB, une jack et le Bluetooth. Il embarque aussi un GPS intuitif sur un écran tactile de 7″.

Toyota Hilux

Toyota renouvelle son Hilux en 2016 pour ressortir une septième génération toujours aussi impressionnante sur le marché. Comme ses principaux concurrents, ce SUV nouveau modèle arbore une face avant très cubique, très classique. Sur son capot, il s’offre un aérateur typiquement hérité des anciens modèles, mais qui lui convient parfaitement. A l’intérieur, la voiture embarque des petits détails très satisfaisants et des assemblages plutôt corrects. Certes, certains conducteurs vont trouver que les commandes basses sont un peu inaccessibles, mais elles restent toujours aussi faciles à manier. Fiable et robuste, le Hilux saura affronter toutes les épreuves à vos côtés. Ce pick-up se démarque aussi par ses panneaux d’acier anti-corrosion et sa carrosserie originnellement traitée contre la rouille. Les conducteurs habitués aux situations extrêmes adoreront à coup sûr ce véhicule, plus long et plus large que ses prédécesseurs. Toyota a nettement amélioré le confort intérieur de son Hilux, en lui offrant un grand écran tactile doté du dernier système d’infontainment du constructeur, incluant des instruments de bord et de divertissement.

Pick-up : essence, diesel ou hybride ?

20 août 2018 / 0 Comments / 1229 / Les actus du mois
pick up essence diesel hybride

L’environnement climatique dans lequel nous évoluons aujourd’hui est sans doute en train de se détériorer de jour en jour. Face à cela, toutes les grandes enseignes, hauts responsables et entreprises d’envergure internationale se mettent au vert pour parvenir à un développement durable. Les constructeurs automobiles ne sont pas en retrait face au changement climatique. Et bien que les moteurs diesel et essence continuent toujours de circuler, les voitures hybrides et électriques commencent aussi à se faire de la place dans la concurrence. De quoi offrir une large gamme de choix aux automobilistes qui ont désormais la clé du « monde vert » entre leurs mains. Amateurs de pick-up, que choisirez-vous ?

Le diesel pour les gros rouleurs

S’il y a bien des voitures qui polluent l’environnement, le diesel est certainement le plus responsable de tous. La majorité des défenseurs de l’environnement et des professionnels de la santé pointent d’ailleurs du doigt le diesel comme le plus grand émetteur de particules polluantes et cancérigènes dans l’environnement. Cela dit, les voitures diesel demeurent aujourd’hui l’option préférée de nombreux automobilistes dont les amateurs de pick-up. Malgré une réduction de l’écart des prix à la pompe et son coût largement plus élevé à l’achat, le diesel reste toujours moins cher que l’essence et les moteurs diesel ont l’avantage d’offrir une durée de vie plus longue.

Parmi les derniers-nés des constructeurs automobiles, le Renault Alaskan convainc déjà pas mal d’acheteurs avec son gros diesel disponible en deux niveaux de puissance. L’engin offre une capacité de chargement de 1 tonne dans la benne et son moteur peut être couplé (en option) à une boîte auto à 7 rapports pour la version 190ch. Ce pick-up est capable d’essuyer des kilomètres sur autoroute sans brusquer, avec une consommation à l’usage de 10L/100km à 130km/h au régulateur. Un chiffre que bon nombre jugent raisonnable par rapport à la consommation d’autres utilitaires. Et avec ça, l’offre diesel reste toujours aussi dynamique puisque la plupart des constructeurs s’y mettent encore. Entre autres, Ford avec son Ranger, Nissan avec son Navara, Mitsubishi avec son L200, Mercedes avec son Benz Classe X, ou encore Isuzu avec son D-Max.

Les gros rouleurs peuvent donc continuer à rouler avec le diesel en attendant que de nouvelles alternatives prennent le relais.

L’essence pour les rouleurs modérés

Puisque le diesel semble convaincre très peu les partisans du « monde vert » et du développement durable, l’essence peut souffler. Il faut croire également qu’une voiture essence coûte largement moins chère à l’achat qu’une diesel. Et en matière de pick-up, les automobilistes ont tout de même un plus grand choix pour trouver la voiture qu’il leur faut. Nissan, Ford, Mitsubishi, Renault, Peugeot, presque tous les grands constructeurs proposent un modèle de pick-up essence. De plus, une voiture essence requiert très peu d’investissement en termes d’assurance et d’entretien.

Toutefois, opter pour un pick-up essence ne sera d’aucune utilité si vous êtes un petit rouleur, c’est-à-dire si vous faites moins de 20 000km par an. En effet, rouler avec un moteur essence toute l’année va engendrer des dépenses excessivement supérieures par rapport au coût initial de la voiture, en raison de la consommation. De plus, les moteurs essence ont tendance à s’user plus rapidement que les diesel. Bien qu’ils soient plus facile à entretenir, leur durée de vie est souvent comptée.

L’hybride pour changer et rouler moins cher

A côté des deux moteurs classiques précédents, qui ont certes autant de qualités que de défauts, il reste encore l’option de l’hybride. Toutefois, malgré d’être une solution en vogue et très recommandée, l’hybride ne vous conviendra non plus que si vous en faites un usage adapté. Equipées de deux moteurs dont un moteur électrique (batterie) et un moteur thermique (diesel ou essence), l’hybride vous permet de faire une économie importante tout en restant moins polluant en agglomération. En revanche, dès que vous augmentez la vitesse, vous enclenchez automatiquement le moteur thermique. Du coup, si vous comptez rouler avec un pick-up hybride sur une longue distance, vous polluerez autant que l’essence et le diesel. De plus, le choix reste assez restreint à ce jour en termes de pick-up hybride et si vous en trouvez, le prix d’achat reste assez élevé pour le moment. Avec Ford qui compte lancer une version hybride de sa très célèbre F-150 très prochainement, Toyota figure aussi parmi les constructeurs qui envisagent de se lancer sur le terrain des pick-up hybride à l’avenir.

Calcul du malus ecologique 2018 de votre future voiture

20 août 2018 / 0 Comments / 573 / Les actus du mois
calcul malus ecologique voiture neuve 2018 voiture electrique

Le nouveau Projet de Loi de Finances annonce un nouveau barème complet du bonus/malus ecologique 2018 relatif à l’acquisition d’une voiture neuve. Dévoilé en septembre 2017, le nouveau barème du malus s’avère strict et rigoureux pour les automobilistes, notamment ceux qui choisissent des voitures peu émetteurs de CO².

De quoi s’agit-il exactement ?

Depuis janvier 2018, tout propriétaire de véhicule émetteur de CO² est contraint de payer un montant relatif à chaque gramme émis par sa voiture. Le nouveau barème du malus pour cette année a pour principal but de financer la nouvelle prime à la conversion qui est entrée en vigueur au même moment. Le Gouvernement, dans ses annonces, stipule que les émissions de CO² du véhicule à immatriculer serviront de base pour le calcul du système de bonus/malus. L’acheteur bénéficiera d’une subvention de 6 000 euros pour l’acquisition d’une voiture éléctrique neuve. Une aide revue à la baisse pour l’achat d’une deux roues ou d’un tricycle de plus de 3kW, estimée à 900 et 1 000 euros. Un bonus qui sera quasiment éliminé pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable. En revanche, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire choisit de durcir le barème du malus écologique pour 2018, afin d’assurer le financement du maintien des aides attribuées aux achats de voitures électriques.

200% de malus pour les voitures les moins polluantes

Le malus se déclenche dès 120 g de CO²/km, contre 127 aujourd’hui. Par conséquent, les montants ont évidemment explosé. Aussi, pour tout véhicule dont l’émission de CO² dépasse les 185 g (contre 191 en 2017), le malus peut facilement atteindre 10 500 euros. Mais si le coût du gramme dépasse les 50 euros l’unité sur les plus grosses motorisations, ce sont les petits émetteurs de CO² qui vont récolter les hausses les plus monumentales. Une voiture qui émet 127g/km passe ainsi d’un malus de 50 euros à un malus de 173 euros en 2018. Soit une hausse de 246%. La sanction se révèle encore plus sévère à 146 g de CO² puisqu’elle passe de 953 à 1 740 euros, soit une hausse de 82%. Les montants explosent carrément dans ce barème puisqu’ils évoluent gramme par gramme. Une augmentation qui va certainement aider à la protection de l’environnement, mais qui va certainement aussi provoquer la hausse des prix des certificats d’immatriculation pour les voitures neuves, en fonction de leurs émissions de CO².

Calculer le malus écologique de votre future voiture

Si vous envisagez d’acheter des modèles grands émetteurs de gaz à effet de serre de types SUV ou voitures sportives, la proportion du malus écologique de ces derniers augmentent seulement de 5%. Soit 500 euros de plus à rajouter aux 10 000 euros déjà payés en 2017. Au final, l’impact restera moins élevé si le gramme coûte plus de 50 euros l’unité contre quelques euros sur les modèles moins émetteurs de CO².

Reste cependant à savoir sur quelle base le gouvernement compte calculer ce nouveau malus. Mais d’ores et déjà, les automobilistes peuvent calculer le malus écologique de sa future voiture sur la base de ce barème complet des malus écologique pour 2018.

≤ 119 g/km = 0€
120 g/km = 50€
121 g/km = 53€
122 g/km = 60€
123 g/km = 73€
124 g/km = 90€
125 g/km = 113€
126 g/km = 140€
127 g/km = 173€
128 g/km = 210€
129 g/km = 253€
130 g/km = 300€
131 g/km = 353€
132 g/km = 410€
133 g/km = 473€
134 g/km = 540€
135 g/km = 613€
136 g/km = 690€
137 g/km = 773€
138 g/km = 860€
139 g/km = 953€
140 g/km = 1050€
141 g/km = 1153€
142 g/km = 1260€
143 g/km = 1373€
144 g/km = 1490€
145 g/km = 1613€
146 g/km = 1740€
147 g/km = 1873€
148 g/km = 2010€
149 g/km = 2153€
150 g/km = 2300€
151 g/km = 2453€
152 g/km = 2610€
153 g/km = 2773€
154 g/km = 2940€
155 g/km = 3113€
156 g/km = 3290€
157 g/km = 3473€
158 g/km = 3660€
159 g/km = 3853€
160 g/km = 4050€
161 g/km = 4253€
162 g/km = 4460€
163 g/km = 4673€
164 g/km = 4890€
165 g/km = 5113€
166 g/km = 5340€
167 g/km = 5573€
168 g/km = 5810€
169 g/km = 6053€
170 g/km = 6300€
171 g/km = 6553€
172 g/km = 6810€
173 g/km = 7073€
174 g/km = 7340€
175 g/km = 7613€
176 g/km = 7890€
177 g/km = 8173€
178 g/km = 8460€
179 g/km = 8753€
180 g/km = 9050€
181 g/km = 9353€
182 g/km = 9660€
183 g/km = 9973€
184 g/km = 10290€
≥ 185 g/km = 10500€

(Classement réalisé par taux d’émission de CO2)

Déclin du diesel et vogue des SUV favorisent le CO2

20 août 2018 / 0 Comments / 556 / Non classé
declin diesel vogue suv emission co2

Ces dernières années, les SUV connaissent un bel essor auprès des automobilistes européens. Dotés de motorisations essence, ces voitures du futur offrent un excellent rendement, mais causent un réel problème en termes de CO2. Selon une récente étude, une hausse des émissions de CO2 des voitures commercialisées en Europe en 2017 a été enregistrée depuis le déclin du diesel et l’essor des SUV. Et c’est un phénomène qui ne risque pas d’évoluer dans le bon sens dans les prochaines années.

Quid des SUV qui polluent moins

Nous faisons actuellement face à un déclin remarquable de l’environnement. Pointées du doigt par la plupart des organismes qui prônent le développement durable, les voitures adoptent un mode de vie de plus en plus sain. Et les efforts fournis par les grands constructeurs automobile se ressentent au travers de la mise en circulation de voitures de plus en plus propres, électriques, perfectionnées et dotées des technologies modernes de dépollution. Une situation qui devrait réjouir les écolos qui se sentent déjà, pour la plupart, rassurés par le déclin progressif du diesel. Néanmoins, malgré une part de marché en baisse de 7,9% du diesel en Europe en 2017, et l’essor indéniable des SUV, la baisse des émissions de CO2 ne semble pas encore conséquente. Au contraire, cette situation ne fait qu’aggraver les choses !

L’essence aussi polluant que le diesel

Selon une récente étude réalisée par le cabinet de consulting JATO, le déclin du diesel et l’essor du SUV entraînent malheureusement une forte hausse des émissions de CO2 des voitures récentes en Europe. Une augmentation moyenne estimée à 118,1g/km contre 117,8g/km en 2016, soit un écart de 0,3g contre une baisse de 2 à 8g enregistrée chaque année depuis 2007. Et les chercheurs affirment que tant que la demande se tourne davantage vers le moteur essence, au dépit du diesel, les émissions de CO2 vont continuer d’augmenter car l’essence pollue autant que le diesel.

Les moteurs hybrides comme alternatives

Si la hausse du CO2 n’est pas polluant en soi, elle participe massivement au réchauffement climatique. Une solution alternative pourrait être les motorisations hybrides, mais le défi semble encore assez dure à relever. En 2017, la part de marché des voitures hybrides a connu une hausse pénible de 1%. De plus, les automobilistes semblent davantage attirés par les SUV qui représentent 34% du marché en 2017 contre 22% l’an précédent. Pourtant, les émissions moyennes de CO2 engendrées par ces voitures sont estimées à 133g/km, soit 15g de plus que la moyenne des voitures neuves commercialisées en 2017.

Au final, si la tendance actuelle persiste et que les voitures hybrides et électriques peinent à franchir le cap, les autorités européennes vont vraiment avoir du mal à atteindre leur objectif de réduire les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves à 95g/km en 2021.

Essence/diesel : le match à la loupe

20 août 2018 / 0 Comments / 607 / Les actus du mois
essence diesel match

Le diesel reste un choix de référence pour de nombreux automobilistes malgré qu’il soit plus cher à l’achat comme à l’entretien et à l’assurance. Au-delà des frais supplémentaires occasionnés par les modèles diesel, le choix des 2/3 des automobilistes se justifie notamment par quelques économies de plus sur le carburant comparé à l’essence. Et pourtant, les voitures diesel sont toujours pointées du doigt par les organismes de protection de l’environnement. A côté, rouler à l’essence coûte certainement moins cher et pollue moins, mais les moteurs essence sont plus compliqués à entretenir et plus gourmands en carburant sur le long terme. Voici quelques données chiffrées qui vont vous aider à choisir votre camp dans ce grand match Essence/Diesel.

L’essence : un bon choix sur le court terme

Force est de constater que l’acheteur débourse un minimum de 1 500 euros de plus pour l’achat d’une voiture diesel d’occasion ou neuve contre une voiture essence. Et même si le prix du litre du gasoil à la pompe reste moins cher que le litre du sans-plomb, les frais d’entretien d’une voiture diesel restent plus élevés comparés à ceux d’une voiture essence.

Les voitures qui roulent à l’essence sont donc toujours plus intéressantes à l’achat et à l’entretien, sur le court terme, même si le gasoil est moins cher à la pompe en station-service.

Le diesel : le choix idéal pour les gros rouleurs

La consommation d’un moteur diesel est réduite de moins 15% comparée à celle d’un moteur essence. Les gros rouleurs peuvent donc réaliser une belle économie de carburant avec le diesel. Mais pour rentabiliser un diesel, il faudra au moins parcourir quelques 20 000 km par an. En termes d’autonomie, un moteur essence s’use plus rapidement qu’un moteur diesel parce que celui-ci tourne moins vite. Les voitures diesel sont en outre beaucoup mieux cotés à la revente que les voitures essence, parce qu’elles disposent généralement d’un moteur plus robuste.

Le diesel est donc un excellent choix sur le long terme.

Le diesel pollue autant que l’essence

D’un point de vue écologique, l’essence et le diesel sont tous les deux aussi polluants l’un comme l’autre, mais ils polluent de manière différente. A ce jour, on distingue trois principaux types de polluants émis par les véhicules : les gaz carboniques (CO²), les particules fines et les oxydes d’azote (Nox).

Si le diesel émet effectivement 20% de CO² en moins que l’essence, il dégage une quantité importante de particules fines nocives pour la santé. Les véhicules diesel sont notamment responsables de 34% des émissions d’oxyde d’azote, 30% des émissions de PM2,5 (particules de moins de 2,5 micromètres) et 1/4 des émissions de PM10 (particules dont le diamètre fait moins de 10 micromètres). Bien évidemment, pour rendre le diesel plus appréciable sur le marché de l’automobile, les constructeurs s’efforcent de proposer des véhicules dotés de filtres à particules. Du coup, les vehicules neufs sont moins sujets à la pollution que les anciens.

De l’autre côté, l’essence reste toujours un grand émetteur de monoxyde de carbone, d’hydrocarbures imbrûlés et de gaz carbonique.

Bref, les deux moteurs restent donc toujours aussi polluants, l’un rejettant une grande quantité de particules fines et l’autre de CO².

Le diesel échappe à l’écotaxe

En janvier 2018, le gouvernement français a mis en place un système d’écotaxe. Il s’agit notamment d’une loi instaurant une taxe sur tous les véhicules qui émettent un taux de CO² supérieur à 160g/km. Le barème de cette nouvelle législation est le suivant :

  • Pour une voiture qui rejette un taux de CO² compris entre 161 et 165 g/km, l’écotaxe s’élève à 200 euros.
  • Un taux de rejet de CO² entre 166 et 200 g/km sera taxé à 750 euros.
  • Un véhicule émettant un taux de CO² de 201 à 250 g/km devra payé une écotaxe de 1 600 euros.
  • Un taux de CO² supérieur à 250 g/km contraint l’automobiliste à payé une taxe de 2 600 euros.

Opter pour un véhicule neuf à motorisation diesel permet donc d’échapper à l’écotaxe. Une véritable aubaine pour les nouveaux acquéreurs en 2018.

L’essence coûte moins cher à l’assurance

Les compagnies d’assurance automobile appliquent généralement des tarifications 10 à 15% plus chères pour les voitures diesel. Premièrement, parce que la motorisation diesel coûte plus chère à la réparation. Et le calcul des primes d’assurance tient compte des frais de garagiste. Deuxièmement, parce que les véhicules diesel sont plus cotés à la revente. Enfin, le risque de vol étant plus important pour les voitures diesel, les assurances appliquent une majoration conséquente sur leurs tarifs.

Côté assurance, il est donc préférable d’opter pour une voiture essence.

Vous voilà désormais informé de l’essentiel concernant les moteurs diesel et essence. D’autres critères plus personnalisés peuvent par ailleurs remettre en cause votre choix final.

Quand les SUV envahissent les flottes

20 août 2018 / 0 Comments / 590 / Les actus du mois
bmw x5 suv

Particuliers et professionnels sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux SUV. Ce nouveau modèle des 4×4 modernes plaît pour son concept très original et ses caractéristiques techniques particulièrement avantageuses. De plus, choisir un modèle similaire à celui que le président Emmanuel Macron a choisi pour sa cérémonie d’ouverture, est plus qu’un privilège pour la plupart. Entre la DS7 Crossback hybride rechargeable d’Emmanuel Macron et la Citroën DS5 hybride cabriolet de François Hollande, le marché des SUV est incontestablement en plein essor.

Les SUV comme voitures préférées des Français

Tout comme leur président, les Français sont de grands consommateurs de SUV. Et ce constat est valide tant pour les particuliers que pour les entreprises qui n’hésitent pas à délaisser les berlines au profit des SUV comme voitures de fonction. Rien qu’en 2017, le marché des SUV a connu une hausse de 21,9%, avec quelques 683 175 unités vendues pour un choix sur trois contre les modèles classiques.

Les flottes des entreprises se remplissent aussi davantage de SUV, avec 3 véhicules sur 10, immatriculés en location longue durée (LLD). Dans le top 10 des meilleures ventes, Peugeot arrive en deuxième position avec son 3008 et le constructeur offre également la neuvième place à son 5008. Le Captur de Renault quant à lui, arrive en septième position. Preuve que les SUV connaissent un véritable succès auprès des entreprises qui affichent une nette préférence pour le mode de financement LLD.

Quelques chiffres clés sur les SUV

Les SUV surfent sur la vague du succès ces dernières années, notamment auprès des entreprises qui profitent pleinement du financement en LLD, en location avec option d’achat (LOA), sur fonds propres ou à crédit. 18% des achats automobiles effectués par les entreprises en 2017 concernent les SUV. Et le phénomène semble perdurer puisqu’en janvier 2018, ce taux a largement augmenté pour atteindre 22%. Avec une vente chiffrée à quelques 80 000 unités, la hausse atteint carrément 30% comparé à la même période de l’année 2016.

Chez les loueurs longue durée, une hausse de près de 50% a également été observée. Affichant une présence plus conséquente auprès des grandes entreprises, les achats de SUV réalisés auprès de Peugeot ont augmenté de 18,41% en 2017. Environ 47% de ces ventes concernent directement les modèles les plus récents du constructeur dont le Peugeot 2008, 3008 et 5008. Renault enregistre quant à lui 14,6% des ventes avec ses Captur, Kadjar et Koleos.

Les SUV pour se démarquer

Opter pour les SUV quand d’autres modèles plus classiques de voitures inondent le marché actuel, c’est s’offrir le privilège de pénétrer la cour des grands. Les SUV occupent désormais la pensée des plus grands constructeurs et cherchent à envahir toutes les plateformes pour atteindre le plus d’audience possible. Rien qu’en mars dernier, particuliers et professionnels ont pu apprécier les nouveaux modèles de toutes les grandes marques. Entre autres, le Honda CR-V, le SUV de la marque sportive Seat, le BMW X4, le Cupra Ateca, Huyndai Santa Fe, Volvo CX40, Jeep Cherokee, ou encore Lexus UX.

Chez les entreprises, les modèles électriques connaissent davantage un succès. A l’image du Huyndai Nexo, alimenté par une pile à hydrogène, qui vole la vedette aux modèles qui puisent leur énergie dans des batteries classiques comme le Kona EV et le Jaguar I-Place. Les super-patrons comme l’Urus de Lamborghini plaisent également aux riches automobilistes, malgré son prix frôlant quasiment les 207 715 euros l’unité.

Les SUV polluent mais peu importe…

Tout comme son look et son design, l’émission de CO² des grands SUV modernes reste aussi grandiose. Pour son prix et avec son émission de gaz carbonique évalué à 279mg/km, l’acheteur devra inclure un malus de 10 500 euros ans son budget. Le prix à payer pour se démarquer du reste des automobilistes, constate quelques observateurs sur le succès que connaissent les SUV ces dernières années.

Qu’à cela ne tienne, les ventes des SUV continuent d’augmenter. En 2017, Maserati a enregistré 236 ventes auprès des entreprises, soit 1/3 des ventes réalisées en France. Le SUV Levante du constructeur italien s’est également vendu comme des petits pains l’année dernière, avec 8 exemplaires écoulés et immatriculés dans la même catégorie que les camionnettes.

BESOIN D'AIDE POUR CHOISIR VOTRE VOITURE

Contactez-nous